2019 : une année record pour vos placements

 

2019 a été une année record pour vos placements. Faisons un tour d’horizon de ces performances. Vous allez le voir, il n’y a (presque) que des gagnants !

En revanche, pour la majorité des Français qui a laissé son épargne dormir sur son compte en banque, ses livrets ou les fonds en euros de son assurance-vie, cette année se résumera sans doute à la réforme des retraites et aux inquiétudes allant avec…

 

 

L’année 2019 a été la 5e meilleure année du CAC 40 depuis sa création

Une fois que l’on a écrit cela, on a presque l’impression que tout est dit. Le CAC 40 a réalisé sa 5e meilleure performance cette année. Cela était aussi sans doute porté par le fait qu’il a débuté l’année un peu bas suite au krach de fin 2018. En trois mois, entre octobre et décembre 2018, le CAC 40 s’était alors subitement replié de 15%. 

Mais c’est aujourd’hui de l’histoire ancienne ! Le CAC 40 a repassé la barre des 6 000 points. Il est presque au niveau du pic atteint avant l’explosion de la crise de 2007-2008 (6 055 points). L’indice demeure toutefois encore en-dessous de son plus haut historique datant de la bulle internet (6 615 points).

Avec une progression de 26,4% sur 2019, le CAC 40 signe ainsi également sa meilleure performance depuis 10 ans. Mais ces 40 entreprises ne sont pas une exception. Si on regarde par exemple la progression du CAC All Tradable, qui regroupe les 250 plus grandes entreprises cotées à la bourse de Paris, on s’aperçoit qu’il a réalisé cette année un parcours très similaire à celui du CAC 40.

 

Toutes les classes d’actifs signent une superbe performance en 2019

Nous vous disions qu’il n’y a cette année que des gagnants. Et c’est assez vrai ! À l’instar du CAC 40, les indices boursiers ont tous progressé en 2019. Au-delà des actions, les obligations ont également réalisé une solide performance. L’immobilier n’est pas en reste, qu’il s’agisse de l’immobilier détenu directement via la progression des prix à l’achat, ou détenu indirectement via des SCPI. Les placements alternatifs ne sont pas non plus en reste. L’once d’or a ainsi profité des taux bas pour continuer de s’apprécier. 

Mais plus que de longs discours, un beau graphique pour résumer cela :

Source : Investir, n°2400 du 4 janvier 2020

Les placements en orange sur ce graphique sont ceux dont la performance en 2019 a été inférieure à l’inflation (1,1 %). Vous n’avez pas perdu de l’argent au sens strict du terme mais bien du pouvoir d’achat sur ces placements. 

Pour celles et ceux qui nous rejoindraient (ou auraient besoin d’un rafraichissement de mémoire), vous pouvez investir sur un indice grâce aux ETF ou trackers. Par indice j’entends le Nikkei japonais, des actions de pays émergents ou encore des actions de sociétés dans le secteur technologique (la liste est si longue !). C’est la raison pour laquelle il est intéressant de connaître la performance de ces indices boursiers mais aussi des classes d’actions par secteur. Mounir vous explique comment choisir un ETF dans cet article.

 

Que faire pour bénéficier de ces rendements ?

Il est bien sûr impossible de remonter le temps. Et il est essentiel de bien garder à l’esprit que les performances passées ne préjugent en rien des rendements futurs. À condition que vous diversifiez suffisamment vos investissements, vous devriez toutefois être gagnant sur le long-terme. 

Et c’est justement l’idée. Le but n’est pas de vous faire tomber dans la FOMO (Fear Of Missing Out) pour que vous ouvriez un PEA et attendiez un joli +30% sur 2020. Cela n’arrivera pas. 

L’objectif est de vous montrer que vous ne pourrez jamais atteindre la liberté financière si vous n’investissez pas votre épargne. Il vous faudrait placer vos économies 31 ans sur un livret A pour bénéficier d’un rendement de +26%. Le CAC a accompli cela en 12 mois. C’est donc vraiment cela qui différencie un placement sur lequel vous allez mettre votre épargne de précaution ou votre budget vacances (les livrets) d’un investissement qui va vous permettre de vous enrichir et d’atteindre la liberté financière (des ETF CAC 40 dans votre PEA ou votre assurance-vie par exemple). 

Si vous n’avez jamais investi sur les marchés mais avez pris la bonne résolution de débuter cette année, rien de plus simple 🙂 De multiples solutions s’offrent à vous :

  • Vous pouvez ouvrir une assurance-vie en mandat sous gestion auprès d’un acteur en ligne. Il faut alors privilégier un profil ayant des unités de compte qui seront en partie investies sur les marchés (au contraire des fonds en euros). L’avantage du mandat sous gestion est que vous n’avez pas à gérer la vie de votre placement. Et les acteurs en ligne ont de bien meilleures performances que les assurances-vies proposées par votre banquier, notamment grâce à la faiblesse de leurs frais. Vous pouvez ainsi aller voir du côté de Fortuneo, Nalo, Yomoni, etc. 
  • Vous pouvez ouvrir une assurance-vie en gestion libre auprès d’un acteur en ligne. Dans ce cas vous choisissez les actifs sur lesquels votre assurance-vie est investie et gérez votre placement. L’idée est alors de privilégier des ETF, suffisamment diversifiés. Donc pas seulement du CAC 40 mais aussi des indices mondiaux comme MSCI World. Sur ce créneau, c’est vraiment Linxea qui s’impose.
  • Vous pouvez ouvrir un PEA en gestion libre auprès d’un acteur en ligne. Le principe est le même qu’avec l’assurance-vie en gestion libre. La différence tient au fait que vous ne pourrez investir que sur des actions de sociétés cotées ayant leur siège dans l’Union Européenne. C’est déjà un bon début. Des astuces existent pour aller plus loin, comme le fait de passer par des ETF à réplication synthétique. Lisez à ce sujet l’article de Mounir. Vous pouvez aller voir du côté de Binck pour ouvrir votre PEA.

Pour finir, si vous n’avez toujours pas ouvert de PEA ni d’assurance-vie, prenez date sans tarder ! Et si vous avez pris date mais que vous ne savez pas où effectuer votre premier investissement, Mounir a rédigé un excellent article sur les 10 critères à prendre en compte avant de sauter le pas de l’investissement en tracker !

*

 

Photo by Roven Images on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.