Les 8 objectifs financiers à atteindre avant ses 30 ans

“Quels sont les objectifs financiers que je devrai atteindre avant 30 ans ?” Voici une question qui a déclenché de profonds instants de réflexion ! Nous avons fini par tomber d’accord sur 8 objectifs financiers à atteindre avant 30 ans.

Nous avons longuement parlé de la méthodologie pour définir ses objectifs financiers, afin qu’ils soient atteignables et surtout en accord avec vos valeurs et vos objectifs de vie. Le but de cet article n’est pas de vous mettre un coup de pression. En particulier si vous avez plus de 30 ans et n’avez pas atteint ces objectifs. Il s’agit plus d’une réflexion sur des objectifs que je pense relativement consensuels et dont l’accomplissement me paraît nécessaire afin de devenir indépendant financièrement.

1- Être indépendant financièrement de ses parents

Il s’agit un peu du commencement. Cela peut paraître évident, mais en réalité ce premier objectif mérite qu’on s’attarde un tout petit peu sur sa définition.

Pour simplifier, je dirai que l’indépendance financière de ses parents nécessite deux conditions :

  • Avoir des revenus suffisants pour couvrir ses dépenses et éventuellement épargner, sans qu’une quelconque aide des parents ne soit prise en compte dans ces revenus (qu’il s’agisse de donation du vivant, de cadeaux, de prêts, de factures réglées par les parents, etc.),
  • Être indépendant de ses parents en matière de choix financiers, donc être capable de faire ses propres choix.

Cela ne veut pas dire qu’il faille rejeter toute aide de vos parents. Mais le but est plutôt ici d’éviter une situation dans laquelle vous seriez le bénéficiaire de ce que Stanley et Danko appellent l’Economic Outpatient Care dans The Millionaire Next Door (lien affilié). Pour faire simple, vous pouvez avoir besoin de l’aide ponctuelle de vos parents (ou grands-parents), par exemple pour votre apport pour votre premier achat immobilier. Mais au jour le jour il faut que vous soyez indépendant de leur aide.

 

2- Avoir un plan pour rembourser ses dettes

Nous ne sommes pas aux États-Unis, donc normalement personne en France ne commence dans la vie active avec un prêt étudiant de 200 000 $ à rembourser. Cela posé, de plus en plus d’étudiants contractent des prêts en France, pour faire face à la double augmentation du coût de la vie et des frais de scolarité. L’UNEF estime ainsi qu’il y aurait entre 200 et 300 000 étudiants qui en auraient fait la demande.

Si vous faites partie des étudiants endettés, l’idée est d’avoir d’ici vos 30 ans soit réussi à rembourser vos dettes contractées lorsque vous étiez étudiant, soit d’avoir un plan pour le faire (en ayant par exemple décidé si vous souhaitiez ou non procéder à un remboursement anticipé).

 

3- Être bien entouré et conseillé

Qu’il s’agisse de blogs, livres, podcasts, journaux, conférences, mentors, etc., il est essentiel que vous ayez trouvé des sources d’information qui vous rendent plus intelligent et vous permettent de prendre les bonnes décisions.

Il est tout à fait possible que ce ne soit que le début de votre apprentissage. C’est le cas si vous avez choisi de vous concentrer pour le moment sur la réduction de vos dettes, avant dans les prochaines années d’en apprendre plus sur l’investissement immobilier par exemple. Ce qui compte est que la démarche soit enclenchée.

À l’inverse, vous devriez aussi avoir repéré les mauvais conseillers autour de vous et être à présent immunisé contre eux. Il peut s’agir de vos parents qui sont très dépensiers et qui vous enjoignent à ne pas vous préoccuper de votre retraite ou d’un ami qui a reçu un bel héritage et vous dit qu’économiser ne sert à rien. À mesure que vous devenez un ninja de l’indépendance financière, vous commencez peut-être même à essayer de les faire changer d’avis !

Vous et votre crew

Vous et votre crew

 

4- Avoir défini ses objectifs financiers pour les 5-10 prochaines années

Vous ne naviguez plus à vue et vous avez à présent des objectifs à accomplir. Bien entendu, leur qualité prime sur leur quantité. Vous pouvez également avoir un objectif principal à horizon 5-10 ans et des milestones réguliers à atteindre. Ce qui compte c’est qu’ils soient en accord avec vos valeurs, vos envies et vos moyens et que vous soyez motivé pour les atteindre.

Une fois qu’ils sont définis, assurez-vous de les écrire quelque part et d’en parler autour de vous. Les personnes qui écrivent leurs objectifs et les communiquent les atteignent en effet plus souvent que celles qui les gardent pour soi. La situation est exactement la même pour vos objectifs financiers !

Même si vous n’utilisez pas encore tous les produits d’investissement, en prévision du futur, il est possible que vous ayez également pris date.

 

5- Avoir mis en place son système financier

L’accomplissement de vos objectifs sera possible grâce à un système financier sain. En deux mots, il s’agit du chemin que suivent vos flux financiers.

L’idée est qu’avec vos revenus vous abondiez votre fonds de précaution et des placements qui vous permettent de vous constituer un capital et de générer des revenus complémentaires.

6- Avoir un budget / suivi de ses flux financiers

Il est essentiel que vous suiviez vos flux financiers (dépenses, revenus et épargne) et que vous sachiez où va chaque euro et comment il est utilisé.

Cela peut passer par une action ex ante ou ex post. Dans le premier cas, vous avez établi un budget chaque mois qui vous sert de guide dans vos dépenses, et vous analysez en fin de mois les écarts. Dans le second cas vous vous contentez à la fin de chaque mois d’analyser la structure de vos flux financiers et de catégoriser vos dépenses.

Si vous voulez vous essayer au budget, n’hésitez pas à lire ces deux posts sur le diagnostic et le budget. La seconde méthode quant à elle est inspirée par Your Money or Your Life (lien affilié). Nous vous préparons d’ailleurs un compte-rendu de cette lecture 😉 .

 

7- Déterminer votre patrimoine net et suivre son évolution par rapport à vos objectifs financiers

Nous discutons régulièrement du concept de patrimoine net, ou net worth. Nous l’avions abordé lors de notre article sur l’audit patrimonial.

Ce concept doit vous être familier à présent. Maintenant que vous avez choisi votre méthode de calcul, vous le suivez régulièrement. Sur le « régulièrement », je pense qu’une fois par an est le minimum syndical et je vous conseille de le faire chaque trimestre ou chaque mois. Au-delà, on finit par vivre dans son Excel…

 

8- Avoir commencé à investir

Pour améliorer votre santé financière, vous épargnez. Vous prenez soin de toujours vous payer en premier. Mais surtout, cette épargne est utilisée et investie. En effet, vous avez compris que plus vous investissez votre argent tôt et plus il vous rapportera. Vous maximisez ainsi vos intérêts composés.

Ces investissements peuvent avoir de nombreux buts. Ils peuvent préparer l’acquisition d’un bien immobilier, résidentiel ou de rapport. Ils peuvent aussi vous aider à financer les études supérieures de vos enfants. Ou votre prochain tour du monde. À moins qu’il ne s’agisse de la préparation de votre retraite. Dans tous les cas, ils vous rapprocheront coûte que coûte de vos objectifs financiers.

J’espère que ce post vous aidera à y voir plus clair et à prendre plus sereinement la route de votre indépendance financière. N’hésitez pas à partager avec nous votre avancement et vos commentaires ! Réalisons ensemble ces 8 objectifs financiers à atteindre avant nos 30 ans 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.