Comment l’assurance-vie peut aider mon indépendance financière ?

En commençant à réfléchir à comment atteindre l’indépendance financière en France, je me souviens m’être dit “Pourquoi utiliser l’assurance-vie ? J’ai besoin de l’argent de mon vivant, pas après !”. Après quelques recherches, je sais maintenant que l’assurance-vie est assurément l’un des meilleurs moyens de progresser vers le FIRE, et j’espère vous convaincre aussi avec cet article 😄 !

 

L’assurance vie est un contrat d’épargne où il est possible d’investir soit sur des titres financiers garantis (appelés fonds euro) ou non-garantis (appelés unités de compte, et comprenant les actions, ETF, etc.). L’assurance-vie offre aussi des exonérations fiscales excellentes 8 ans après son ouverture. Vos bénéfices deviennent ainsi imposables à 24.7% au lieu de 30% hors assurance-vie ! 

 

 

1. En bref, c’est quoi l’assurance-vie et comment ça aide mon FIRE ?

En bref, l’assurance vie c’est :

  • La possibilité d’investir dans des fonds euros, qui sont des fonds proposés par les assureurs et composés à 80% d’obligations. Les fonds euros sont garantis en capital mais présentent un faible rendement, parfois en dessous de l’inflation. Si vous choisissez de n’investir qu’en fonds en euros, on appelle cela un contrat monosupport.
  • La possibilité d’investir dans des unités de compte, soit à peu près tous les supports financiers existants ! Actions, ETF, Sicav, FCP, SCPI, métaux précieux, etc. Les unités de compte dynamisent votre épargne mais présentent évidemment un risque de perte en capital. Si vous décidez de combiner fonds euros et UC, nous parlerons de contrat multisupport.
  • Une enveloppe fiscale qui offre une imposition des revenus réduite à 7.5% (une sacrée réduction par rapport au 12.8% habituels) ! L’exonération s’applique 8 ans après l’ouverture de votre assurance-vie. N’oubliez donc pas de prendre date le plus vite possible pour en souscrire rapidement.
  • Zéro impôt de succession sur l’encours de votre AV pour votre conjoint (vous ferez éventuellement des heureux depuis l’au-delà). La fiscalité de l’assurance-vie étant très intéressante pour le FIRE, elle mérite un article à part entière !
  • Un terme beaucoup trop long à écrire à chaque fois, qu’on remplacera occasionnellement par “AV”

Du coup, dans 8 ans je pourrai éventuellement retirer 4600€ par an sans payer d’impôt dessus ? Et je peux transmettre mon patrimoine sans payer d’impôt de succession ??

OUI !

Money-doctor légionnaire du FIRE

2. Quelle est la fiscalité de l’AV ?

Le seul paramètre dont dépend la fiscalité est l’âge de votre contrat d’assurance-vie. Pour un contrat souscrit à l’heure où j’écris cet article, nous avons :

  • Avant 8 ans: impôt sur les gains de 30% (12.8% + 17.2% de prélèvements sociaux),
  • Après 8 ans: impôt sur les gains de 24.7% (7.5% + 17.2% de prélèvements sociaux),

C’est quand même plus simple avec un graphique 😊 :

Fiscalité assurance-vie et indépendance financière

C’est un joli graphique, mais en quoi ça va m’aider ?

En 3 points, voilà pourquoi c’est formidable :

  • Passé 8 ans, votre assurance-vie gagne des avantages fiscaux considérables ! Vous pouvez retirer votre argent ou en replacer sans que cela n’affecte votre contrat. Ceci est impossible par exemple avec un PEA, où un retrait signifie soit une clôture du PEA, soit un blocage des versements. Dans le cadre d’un FIRE, vous pourrez choisir entre faire des rachats à votre convenance et obtenir une rentre viagère.
  • La possibilité d’investir dans des unités de compte diversifiées, à plusieurs niveaux de risque (Pour aller chercher des rendements meilleurs !).
  • La garantie de vos dépôts jusqu’à 70.000€ par contrat souscrit grâce au Fonds de Garantie des Assurances de Personnes (FGAP) ! Vous avez donc tout intérêt à ouvrir plusieurs assurances-vies pour assurer vos arrières. La diversification reste un principe essentiel de l’investissement 🙂 .

Il faut donc courir ouvrir votre assurance vie pour prendre date. Le temps c’est de l’argent !! Mais une nouvelle question se dresse alors devant vous :

 

3. Comment choisir mon assurance-vie ?

D’abord, il vous faut déterminer le mode de gestion de votre assurance-vie !

Le mode de gestion : pilotée ou libre ?

Vous sentez-vous capable de gérer tout seul vos allocations ? Choisir votre proportion de fonds euros garantis et d’unités de compte risquées, déterminer quels placements effectuer, arbitrer quand vous en sentirez l’opportunité ? Si oui, optez pour la gestion libre. C’est l’option la moins chère (on vise le FIRE ou pas ?! ) et elle convient parfaitement à de l’investissement passif, avec peu de mouvements et d’arbitrages.

Si par contre vous préférez laisser la gestion de vos sous à un professionnel, optez pour la gestion pilotée. Un professionnel dirigera alors votre allocation en fonction de son expérience et des mouvements du marché.Cette option est plus coûteuse, mais vous assurera une certaine sérénité. Quant à savoir quelle méthode est la meilleure entre gestion active et passive, le débat reste ouvert.

 

Quels supports choisir pour atteindre l’indépendance financière ?

Après avoir choisi votre mode de gestion, il faut vérifier que votre assurance-vie propose des supports qui vous conviennent ! Par supports, nous entendons les fonds euros (au capital garanti) ou les unités de compte (UC pour les intimes, où risque == €€€).

Voici quelques questions à vous poser pour bien choisir votre AV:

  • Combien de fonds euros sont proposés ?
  • Combien d’UC sont disponibles ?
  • Est ce que les UC disponibles sont diversifiées ? Géographiquement ? Par type d’actif ? Par taille d’entreprise ?
  • Est ce que les supports sont assez liquides ?
  • Ai-je accès à des UC à faible coût (ETF, trackers) ?
  • etc…

C’est fait ? Vous avez jeté votre dévolu sur une AV (ou plusieurs, pas de monogamie ici) ? Passons à l’étape suivante alors !

Comment gérer mon assurance-vie pour devenir financièrement indépendant ?

Si vous avez opté pour la gestion pilotée, vous n’avez quasiment rien à faire ! Votre courtier définira avec vous un profil d’investissement personnalisé, puis se mettra au travail pour faire fructifier votre capital. C’est la meilleure option si vous n’avez pas l’envie ou le temps pour gérer votre AV.

Si vous avez choisi d’économiser les frais de gestion pilotée, ou êtes tout simplement confiant en vos capacités, vous pourrez personnaliser votre AV selon vos préférences ! Des exemples:

  • Vous n’aimez pas le risque, et souhaitez accroître votre patrimoine lentement en restant devant l’inflation ? Direction les fonds euro.
  • Vous flairez le bon coup sur un secteur en particulier ? Achetez des trackers sectoriels.
  • Vous préférez la pierre et sa (quasi-) stabilité historique ? Voyez du côté des SCPI !
  • Vous croyez fermement que l’avenir appartient aux sociétés socialement responsables ? Plusieurs fonds d’investissement ISR feront votre bonheur !

Dans tous les cas, assurez-vous de bien étudier la structure des frais de chaque titre que vous achetez. Si ces derniers sont trop élevés, votre FIRE en pâtira certainement !

Si vous êtes arrivés jusqu’ici mais que vous avez encore des doutes, voici un comparatif des meilleures assurances-vies par l’excellent site avenuedesinvestisseurs.fr . Et n’hésitez pas à consulter leurs autres articles !

Assurance vie cat

En France, assurance-vie et indépendance financière vont de pair !  Votre prochaine étape sera de s’intéresser au PEA, une autre enveloppe fiscale géniale pour l’indépendance financière. Votre futur moi, indépendant financièrement, vous en remerciera 🙂

Dites-moi si vous préferez PEA ou AV sur Twitter 👉  et n’hésitez pas à faire un tour sur notre Instagram.

vignette de Rawpixel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.