Comment savoir si j’ai atteint la liberté financière ?

Savoir si j’ai atteint la liberté financière revient parfois à attendre le prince charmant. On suppose qu’il arrive. Mais quand ?

Chose promise, chose due. Nous vous avons parlé dans d’un précédent post de notre définition de la liberté financière, que nous empruntons au mouvement FIRE (Financial Independence, Retire Early). À cette occasion, nous vous avions promis de vous montrer comment savoir si vous avez atteint ce point de bascule.

Le calcul

Avant de commencer, assurez-vous que vous êtes au calme et que vous n’allez pas être dérangé. Ayez à portée de main ou d’un clic de souris vos relevés de banque. Si vous utilisez un agrégateur de comptes, ce sera encore plus facile.

La méthode est très simple. Ouvrez Excel et créez le tableau suivant :

Capture d’écran 2018-09-29 à 09.40.01.png

On commence par reprendre cela depuis le début de l’année, mais libre à vous de remonter davantage le temps

Notez dans la case « dépenses » en-dessous de chaque mois le montant total de vos dépenses pour ce mois-ci. Prenez tout en considération, même les dépenses exceptionnelles ou celles qui vous seront remboursées.

Ensuite, le plus intéressant, vos passive incomes ou revenus de votre patrimoine :

  • Intérêts sur vos placements, provenant de vos livrets (livret A, livret jeune, LDD), de votre assurance-vie, de votre PEL, de vos parts de SCPI, ou encore de crowdlending,
  • Dividendes perçus sur les actions que vous détenez sur votre compte-titre et / ou votre PEA,
  • Loyers que vous percevez des biens immobiliers de rapport que vous possédez,
  • Revenus issus de la propriété intellectuelle, par exemple si on vous verse des droits d’auteurs ou des royalties.

Une fois cela fait pour chaque mois, vous pouvez créer un graphique, qui ressemble par exemple à cela :

Capture d_écran 2018-09-29 à 09.41.35

Ce graphique vous indique donc le chemin qu’il vous reste à parcourir pour atteindre l’indépendance financière. Celle-ci sera atteinte lorsque les deux courbes se croiseront. Vous n’aurez à ce moment-là plus besoin de travailler. Vous serez officiellement indépendant financièrement.

Traditionnellement, le graphique d’une personne qui devient financièrement indépendante ressemble à cela :

Capture d_écran 2018-09-29 à 09.41.50

Le principal enseignement à en tirer est le double mouvement qui permet d’accélérer l’indépendance financière. Les revenus du capital augmentent d’année en année grâce à l’investissement de votre épargne. Ils se rapprochent donc chaque année un peu plus de votre montant total de dépenses. Mais comme vous pouvez le voir, les dépenses diminuent aussi.

La recherche de l’indépendance financière s’accompagne souvent d’un mouvement de réduction des dépenses, grâce à une meilleure gestion de ses finances. En moyenne, les lecteurs ayant appliqué la méthodologie de Your Money or Your Life, le livre fondateur de ce mouvement, remarquent une diminution de leurs dépenses de l’ordre de 30%. Ces économies permettent d’augmenter la capacité d’épargne, épargne qui est investie et qui en retour accroît les revenus du patrimoine. Cela permet donc d’atteindre plus rapidement l’indépendance financière.

Quel montant ?

La question du montant du capital se pose donc inévitablement. C’est une question épineuse dont la réponse décourage souvent celles et ceux qui souhaitent prendre ce chemin. Car il est certain qu’il vous faudra un patrimoine de plusieurs centaines de milliers d’euros pour réussir, sans compter bien sûr la valeur de votre résidence principale.

La valeur exacte dépend de votre niveau de consommation et des actifs dans lesquels vous souhaitez investir. La formule pour le calculer est la suivante : dépenses annuelles / rendement moyen de vos investissements. Ainsi, selon l’INSEE, en 2018, un ménage dépensait en moyenne 54 000 euros par an. On considère que le rendement moyen des placements est de 4% — c’est supérieur au livret A, mais on ne s’enrichit pas en plaçant son argent sur un livret A. Cela nous donne donc 54 000 / 0,04 = 1 350 000. Il s’agit là de la valeur du patrimoine de rapport qu’il vous faut posséder, si vous dépensez 55 000 euros par an, pour être rentier.

Deux petits conseils

  • Si vous n’avez pas de passive income chaque mois, faites le calcul par trimestre, semestre ou année. Cela sera plus représentatif de votre situation, au moins au début.
  • Réinvestissez immédiatement votre passive income pour profiter au maximum des intérêts composés. Avec vos dividendes, achetez d’autres actions. Sans investissement régulier, vos revenus du capital n’augmenteront jamais car la valeur de votre patrimoine ne progressera pas.

Nous savons que cet article suscitera des réactions de rejet, en particulier liées à la valeur des patrimoines dont nous parlons. Valeur que le patrimoine du Français moyen ne possède pas. Si c’est votre cas, cela ne veut pas dire que vous lisez un site réservé aux ultras-riches et aux hauts revenus. Bien au contraire. Nous essayons seulement d’étendre votre réalité. Au demeurant, le patrimoine des auteurs de ce site n’est pas encore positif, donc rassurez-vous, nous sommes dans le même bateau. Mais un bateau on FIRE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.