Prendre date : pourquoi il faut vous intéresser à l’avenir dès aujourd’hui !

Pourquoi prendre date ? Plusieurs produits financiers présentent d’importants avantages en termes de fiscalité une fois passé un certain délai de détention. Il est donc nécessaire de les ouvrir au plus vite, même si on ne les utilise pas immédiatement.

Cela est d’autant plus vrai qu’il est fort probable que l’on finisse par les utiliser et qu’il est possible de les ouvrir avec un minimum de capital.

 

Prendre date sur l’assurance-vie 

L’assurance-vie est le produit d’épargne préféré des Français, et on les comprend ! C’est un véhicule d’investissement dans lequel on peut venir loger une multitude d’actifs sous-jacents, et qui bénéficie d’une fiscalité très avantageuse, notamment en matière de succession.

44% des ménages français possèdent ainsi au moins un contrat d’assurance-vie. En moyenne, la valeur d’un contrat est de 30 000 €.

Pour maximiser vos avantages fiscaux, il faut que votre contrat ait au moins 8 ans. Ces allégements de fiscalité concernent les intérêts versés et l’éventuelle plus-value sur votre contrat d’assurance-vie.

fiscalite-01-2018.png

Crédit : Mes Placements

Si vous ne possédez pas d’assurance-vie, je vous conseille d’en ouvrir une au plus vite. Il est possible de le faire avec seulement quelques centaines d’euros, parfois moins.

 

Prendre date sur le PEA

Le Plan d’Épargne en Actions est un compte-titres à la fiscalité allégée, à condition de le détenir depuis au moins 5 ans.

Lorsque vous investissez en bourse, en achetant des actions d’entreprises, des ETF ou encore des parts de fonds, vous êtes taxés sur les cash-flows que vous générez depuis ces investissements, et non sur leur valeur. Ces flux de revenus sont liés soit aux dividendes soit aux plus-values que vous réalisez lors de la cession d’un titre. Vous n’êtes en revanche pas imposé sur la valeur de vos titres, même si à date vous réaliseriez une plus-value en les cédant, car cette plus-value n’est pas réalisée tant que vous ne vendez pas. Les moins-values quant à elles sont déductibles de vos impôts.

En termes de fiscalité, celle du PEA est bien plus avantageuse que celle d’un compte-titres ordinaire (CTO). En revanche, vous ne pouvez acquérir que des titres d’entreprises dont le siège social est situé dans l’Union Européenne ou des parts de fonds investis au moins à 75% dans des actions européennes. Vous ne pouvez donc pas loger vos actions Coca-Cola dans votre PEA.

En termes de fiscalité et de versements, voici le résultat :

Les versements correspondent à la somme de vos achats de titres sur votre PEA. Leur limite est de 150 000 € pour une personne seule et de 300 000 € pour un couple marié ou pacsé. Ouvrez donc votre PEA le plus tôt possible ! Sinon, vous vous priverez d’importantes économies.

 

Le PEL

Le Plan Épargne Logement est un produit financier qui vous permet d’épargner à un taux fixe déterminé par la Banque de France afin d’obtenir un prêt immobilier à taux préférentiel et éventuellement une prime de l’État. Sa durée de souscription est comprise entre 4 et 10 ans.

En revanche, pour bénéficier de ces avantages, il vous faut effectuer un versement initial d’au moins 225 €, complété par des versements dont le montant annuel doit être d’au moins 540 €. Les versements sont également limités à 61 200 € (hors intérêts capitalisés).

En matière d’ancienneté lors de la clôture, cela donne le résultat suivant :

Capture d’écran 2018-05-24 à 15.41.45.png

À date, le taux du PEL est de 1%, ce qui le place au niveau de l’inflation selon l’INSEE. Le PEL dans ces conditions permet au moins de défendre son pouvoir d’achat et de préparer un investissement immobilier.

Êtes-vous donc prêts à prendre date ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.