Lifestyle Creep: ce piège qui vous éloigne de l’indépendance financière

Nous continuons notre balade dans le monde franglais de l’indépendance financière pour parler du Lifestyle Creep. Vous n’avez peut-être jamais entendu le terme, mais je suis certain que vous connaissez le phénomène.

Il faudra traduire tous ces termes en français, un jour…

Lifestyle Creep ? En français s’il vous plaît !

Le Lifestyle Creep (ou Inflation du style de vie en bon français) signifie l’augmentation des dépenses discrétionnaires qui accompagne généralement une augmentation de revenus.
En clair, quand gagner plus revient systématiquement à dépenser plus; quand des plaisirs ponctuels deviennent récurrents; quand vos revenus transforment en droit une dépense qui était facultative.

Le Lifestyle Creep est un problème de “riches”, qui suppose que vos revenus sont supérieurs à vos dépenses. Pour commencer, Bravo pour ce premier succès ! Laissez-moi maintenant vous présenter le piège. Que ceux qui ont eu des pensées similaires lèvent la main :

  • ” Je ne vais pas payer si peu quand même. “
  • ” Je mérite ce nouveau téléphone, j’ai travaillé tellement dur. Et puis le mien a déjà 1 an! “
  • ” Évidemment que je vais commander à manger, ma journée a été si longue. “
  • ” On ne va quand même pas Marcher ! Je prends un Ubeurre. “
  • ” C’était vraiment pratique d’utiliser {Service d’aide-ménagère} la dernière fois, je vais voir s’ils ont un abonnement. “
  • ” Je ne vais plus acheter ça, je gagne bien ma vie maintenant. ”
  • ” Je m’étais promis que quand je serais grand, j’achèterais toutes les consoles le jour de leur sortie! “

Ne me regardez pas comme ça, on apprend tous de nos erreurs 🙁

Si vous avez levé -mentalement- la main, ou que vous vous êtes senti un peu offusqué, vous êtes probablement dans un des deux cas :

1. Vous avez effectivement fait quelques dépenses nouvelles, et ces dernières ont grandement amélioré votre qualité de vie.

Si vous avez quitté votre appartement étouffant au voisinage douteux; avez pu acheter des produits de meilleure qualité qui durent plus longtemps malgré qu’ils soient plus chers; ou avez trouvé un passe-temps qui vous passionne, à vous, je souhaite bon courage et je recommande de garder un œil sur l’impact que ces nouvelles dépenses auront sur votre futur financier. Si vous acceptez ledit impact, alors qui serions-nous pour vous dire de plutôt garnir votre PEA 🙂 ? Il faut épargner pour vivre, et non vivre pour épargner !

2. Vos dépenses n’améliorent pas votre qualité de vie sur le long terme.

“Mais je le mérite” !

Je parlerai ici des dépenses de “commodité”, qui vous font certes du bien, mais dont l’effet bénéfique s’évapore rapidement. Vous devez alors sans cesse renouveler la dépense, et y manquer vous procurerait un sentiment de mal-être… Ce qui est surprenant, c’est que vous n’aviez pas besoin de cette commodité quand vous gagniez moins d’argent ! Mais depuis votre augmentation, il vous est difficile d’imaginer la vie sans votre repas livré/ 6 abonnements mensuels/ linge lavé et repassé tous les 3 jours… Je vous encourage à faire un pas en arrière et considérer objectivement votre dépense. Continuez-vous parce que vous trouvez ces dépenses justifiées, ou pour mieux vous rapprocher d’une image sociale factice ? Au fond, vous êtes le seul à savoir si cette dépense est financièrement responsable, et je suis certain que vous prendrez la meilleure décision pour votre qualité de vie et FIRE !

“Non non, c’est un investissement ( ͡° ͜ʖ ͡°) “…

Ce cas est un petit peu plus complexe, car ce lifestyle creep se déguise en “améliorations de la qualité de vie”, qui apportent finalement peu de valeur ajoutée. Morceaux choisis (dont quelques mauvaises décisions de l’auteur) :

  • Ustensiles de cuisine qui “m’éviteront de manger dehors” Finalement utilisé une fois par mois, avant de filer commander.
  • Aspirateur autonome de style Roomba “c’est un gain de temps fou !!” Vous évite de passer 20 minutes à aspirer votre 30m², pour 6 fois plus cher.
  • Coussin de massage “je pourrai me relaxer chaque jour !” Prend la poussière après 3 usages.
  • Le Macbook pour remplacer votre pc “c’est tellement plus convivial” Pour une convivialité qui coûte 4 chiffres et qui est réplicable ailleurs, avec un peu d’astuce.

Vous aurez remarqué qu’il est très facile d’argumenter à l’encontre de ces exemples, et vous avez bien raison ! Ces achats, dûment motivés ou utilisés, amélioreraient certainement la vie de leurs utilisateurs. Mais sans implication de votre part -ou réel besoin- , ils ne feront que retarder un peu plus votre liberté financière… Alors faites le bon choix !

Petits conseils pour un achat qualitatif et bien pensé :

Comme dit plus haut, je pense fermement que votre quête de liberté financière passe par une bonne qualité de vie. Mais il peut être délicat d’améliorer cette dernière sans tomber dans les pièges précités. Voici donc 2 conseils pour vous aider à démêler l’utile du futile 😉 !

1. Budgétiser pour avoir 0 regrets !

Pour moins culpabiliser à chaque fois que vous passez devant la boite fermée de votre robot-cuisinier 24 fonctions, prévoyez un budget récurrent pour vos “améliorations de qualité de vie” qui n’entrave pas vos objectifs de liberté financière ! Une fois votre épargne effectuée (avant toute autre dépense, bien entendu) , sentez vous libre de dépenser cet argent sur ce qui fera le plus de bien !

https://money-doctor.fr/2018/05/26/debuter-en-finances-personnelles-le-budget/

2. Optimisez l’utilisation de votre salaire.

Avoir un budget est une première étape. Mais êtes vous sûr d’utiliser pertinemment votre salaire ? Vérifions que toutes les cases sont au vert avant de passer à notre dépense à la pertinence incertaine 🙂

https://money-doctor.fr/2019/02/22/que-faire-de-son-salaire/

Pour clôturer, ne vous en voulez pas trop si vous êtes tombés dans ce piège par le passé. L’expérience vous fera avancer plus vite sur la route du FIRE. Racontez moi vos achats ratés sur Twitter 👉  !

 

Vignette par Roland Denes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.